Spie batignolles retenu par ASF pour le marché d'élargissement de l’A63

La synergie opérée entre les métiers de Valérian et Malet, deux acteurs reconnus dans le milieu des travaux publics, permet au groupe Spie batignolles de se positionner sur de très grands projets d’infrastructures notamment des projets d'élargissement autoroutiers. 

Le groupement, dont Valérian est mandataire, interviendra en TOARCHE (Terrassements, Ouvrages d’Art, Assainissement, Rétablissement de communications, Chaussées, Equipements) sur l’élargissement à 2 x 3 voies entre l’échangeur d’Ondres et la Gare de Péage de Benesse Maremne (section 7).

Ces travaux portant sur un montant de plus de 86 millions d’euros s’inscrivent dans le plan de relance autoroutier lancé par l’Etat français et seront menés avec le maintien de la circulation dans des conditions de sécurité optimales.

34 mois de réalisation

Valérian et Malet interviendront sur le terrassement, l’assainissement, les réseaux, les équipements et les chaussées. Demathieu et Bard aura à sa charge la réalisation des ouvrages d’art.

Les travaux démarreront dès le 30 janvier 2017 par 3 mois de préparation de chantier.

Le chantier débutera par les travaux d’élargissement par l’extérieur, puis les équipes du groupement réaliseront le terre-plein central avant l’application d’une couche de roulement neuve sur l’ensemble de la section autoroutière.

Afin de ne pas impacter le flux saisonnier, les travaux seront suspendus au cours des périodes estivales.

Le chantier sera livré fin 2019, au terme de 34 mois de travaux.

Chiffres clés :

Longueur de la section 10.6 km (PK 156.200 à 166.800)

191 000 t d’enrobés, répartis comme suit :

- Grave Bitume 0/14 : 119 000 t

- Béton bitumineux 0/10 et 0/14 : 47 000 t

- Béton bitumineux drainant 0/6 : 25 000 t

Elargissement de 6 PI (passages inférieurs) et démolition d’ouvrage sur autoroute

Construction d’un nouveau PS (passage supérieur)

720.000 m3 de déblai

400.000 m3 de remblai

100.000 m3 de couche de forme granulaire

Construction de 10 bassins de traitement des eaux

13.000 ml de réseaux secs

50.000 ml d’équipements de sécurité